SOCIÉTÉ

Engagement Communautaire

Il y a 10 ans…

Nous étions déjà extrêmement soucieux de la planète et de l’impact de notre activité sur l’environnement. A l’époque, notre charte environnementale avait déjà la teneur suivante :

Charte environnementale

Devenons éco-responsables !

Comme nous vivons à une époque où les personnes sont de plus en plus sensibles à l’importance et l’urgence de préserver la Terre et que l’écologie est synonyme d’économie d’énergie et d’argent, nous suggérons ici quelques mesures pour contribuer à cette action :

ÉCONOMIES D’ÉNERGIE

  • Diminuez le chauffage lorsque vous ouvrez les fenêtres ou durant la nuit.
  • Éteignez la lumière lorsque vous quittez une pièce (notamment dans les toilettes, les salles de conférence, les bureaux pendant les pauses et les réunions, et à la cave).
  • Éteignez votre ordinateur avant de partir et ne vous contentez pas de le mettre en mode « veille ».
  • N’encombrez pas et ne couvrez pas les radiateurs.

ÉCONOMIES DE PAPIER

Réfléchissez avant d’agir : réduisez d’abord l’utilisation de papier avant de penser à le réutiliser et à le recycler.

  • Imprimez uniquement la première page d’un e-mail plutôt que la totalité de la correspondance, car les e-mails précédents ont déjà été classés.
  • Si plusieurs personnes travaillent ensemble sur le même fichier, il convient de se mettre d’accord pour qu’une seule personne imprime, vu qu’il est inutile d’archiver plusieurs fois le même e-mail.
  • Évitez d’imprimer en couleur. Sélectionnez « noir et blanc » au lieu de « standard », car il est plus difficile de retirer les couleurs lors du recyclage du papier.
  • Si possible, gardez les documents non confidentiels qui sont destinés à être éliminés et utilisez-les comme papier brouillon.
  • Copiez et/ou imprimez les documents recto verso.
  • Si vous devez diffuser des documents, faites-le par e-mail. Cela présente de nombreux avantages : non seulement les informations sont transmises à tous les collaborateurs en une seule fois, mais cela permet aussi à chacun d’en disposer dans sa boîte de réception.
  • Placez une boîte à un endroit approprié pour les feuilles de papier qui peuvent être réutilisées.
  • Lorsque vous imprimez des documents PowerPoint, sélectionnez l’impression de plusieurs diapositives sur chaque page.
  • Utilisez les fonctions « commentaires » et/ou « annotations » de votre ordinateur lorsque vous commentez ou modifiez un document au lieu d’imprimer et d’écrire les commentaires ou les changements à faire.

DÉCHETS

  • Abstenez-vous d’utiliser des tasses en plastique : des verres et des tasses en faïence sont disponibles à la cuisine.
  • Évitez d’utiliser des petites cuillères en plastique.
  • Assurez-vous que vous utilisez la poubelle appropriée lorsque vous jetez quelque chose.

AUTRES SUGGESTIONS

  • Utilisez des ampoules économiques si cela s’avère approprié.
  • Utilisez du papier recyclé.
  • Achetez des produits de nettoyage écologiques.
  • Utilisez des piles rechargeables plutôt que jetables.
  • Favorisez les produits du commerce équitable (café, thé, sucre, etc.).

Aujourd’hui, nous avons la volonté d’aller plus loin !

 

Bien sûr, l’environnement est un sujet essentiel :

 

Nous faisons face à un phénomène de pollution d’une telle ampleur, mettant en péril notre écosystème tout entier, notre santé. Nous avons conscience que les microparticules de plastique affectent la chaîne alimentaire, l’air que nous respirons, l’eau.

 

Chacun de nous devrait se sentir concerné par cette problématique.

 

C’est la raison pour laquelle nous avons pris la décision de signer le manifeste Zéro Déchet Plastique à Usage Unique initié par le réseau luxembourgeois IMS dont l’objectif est d’agir de manière responsable, active et concrète pour réduire la consommation de plastique jetable.

 

En agissant en coordination avec IMS et les signataires du Manifeste, nous savions que nous pourrions parler d’une seule voix, atteindre la masse critique nécessaire pour induire un changement significatif parmi les parties prenantes (et particulièrement les fournisseurs et prestataires de services) et même avoir de nouvelles exigences.

 

La première étage consistait à faire prendre conscience à nos équipes que même un cabinet d’avocats, en tant que prestataire de services juridiques, doit faire face à une immense quantité d’emballages et déchets plastiques.

 

L’ensemble de nos membres a pris part à des brainstorming afin de trouver des solutions de rechanges au plastique utilisé au quotidien dans la bureautique. C’était là l’occasion rêvée de mettre au défi nos fournisseurs et de revoir nos critères de choix autres que financiers.

 

La stratégie poursuivie : les 4 « R » : Réduire – Réutiliser – Recycler – Renoncer.

L’heure était venue de prendre certaines décisions et de les assumer.

 

Nous avons démarré par les mises en place les plus simples : renoncer aux bouteilles en plastique et les remplacer par des bouteilles consignées livrées par un brasseur local.

 

Une autre action prise a été d’entrer en contact avec la SuperDrecksKëscht (actions du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable avec l’aide des communes, de la Chambre des Métiers et de la Chambre de Commerce dans le cadre de la gestion nationale des déchets) pour bénéficier de leur analyse, soutien et expertise en matière de tri des déchets. Des ateliers concernant le tri ont été mis en place au sein de l’Etude pour tous nos membres.

 

Dans un autre registre, nous disposons d’un vélo qui est utilisable par tout un chacun pour de courtes distances à parcourir.

 

Autant que possible, nous privilégions le bio, le commerce équitable et/ou même les produits en vrac et nous nous orientons vers des fournisseurs et prestataires locaux.

 

Ces avancées ne se limitent pas au secteur professionnel mais certains de nos membres ont soudainement pris conscience de la problématique et l’effet de contagion s’est étendu à leurs sphères privée et familiale.

Nous sommes fiers de ces accomplissements même si nous savons pertinemment que ces améliorations doivent se faire en continu.

 

Notre engagement dans la Responsabilité Sociétale des Entreprises ne se limite pas au pilier environnemental.

Depuis 2017, nous coopérons avec certaines associations auxquelles nous pouvons apporter un mécénat de compétences. Un bel exemple de coopération est celui du CLAE pour qui une équipe dédiée a revu leur Guide pour la vie associative – Les carnets et avec l’organisation d’une première conférence sur la responsabilité des associations dont l’orateur était Me Bernard FELTEN.

 

Nous accordons également de l’importance aux activités de teambuilding à caractère social pour apporter notre aide, être utile très humblement tout en créant de la cohésion au sein de nos équipes.